Skip to Content

Les étapes

Imprimer

Etape 2 : Diagnostiquer et mobiliser

Les questions à se poser

Ces questions sont destinées à vous guider dans votre réflexion et votre action. Elles n’appellent pas de réponse unique. La nature du territoire et de ses principales activités, sa taille, son histoire, les échéances propres à ses projets sont autant de facteurs à prendre en compte.

 

Sur quelle base identifier les domaines d’action ?

Sur la base d’un Profil climat du territoire dont le bilan GES est la première phase.

Quelle dimension donner à la co-construction ?

La co-construction vise à faire élaborer des propositions d’actions en vue du montage du PCAET.
Elle se fait en deux temps :

  • tout d’abord à travers des ateliers thématiques, qui associent les acteurs du territoire et couvrent les grands secteurs d’activité ;
  • puis, au sein d’une instance informelle et légère : le Club climat. Non décisionnel, le Club climat est un lieu de coordination entre les institutions, organismes publics, partenaires économiques et acteurs-clés, basé sur le volontariat.

 

Comment relier l’élaboration du PCAET avec les actions déjà mises en œuvre sur le territoire ?

La phase de préfiguration et le Profil climat fédèrent les acteurs, leurs compétences, ainsi que les sujets conjoints relevant d’autres niveaux de territoire

Quelle méthode choisir pour réaliser le bilan GES ?

Avant de faire votre choix, vous devez vous poser les bonnes questions sur :

  • les différentes échelles (il est conseillé de prendre en compte l’ensemble du territoire et non pas seulement le patrimoine et les domaines de compétences de la collectivité – exigence réglementaire) ;
  • les catégories d’émissions à prendre en compte.

     

Pourquoi faire de l’évaluation à ce stade ?

Evaluer avant la mise en œuvre, dès la phase de diagnostic (on parle d’évaluation « ex ante ») permet de vérifier l’adéquation des objectifs par rapport aux enjeux. Cet exercice constitue souvent l’occasion de :

  • Définir une référence temporelle pour les actions et l’analyse de leur impact ;
  • Approfondir les objectifs du PCAET en examinant le contexte et les conditions de mise en œuvre des actions.


L’évaluation présente deux intérêts majeurs :

  • Mobiliser, dès le début, l’ensemble des acteurs en érigeant le PCAET comme une véritable politique publique ;
  • Donner du sens à la démarche en éclairant la stratégie globale d’intervention grâce à l’identification des enjeux du territoire, des freins et opportunités d’actions…