Skip to Content

Adaptation

Imprimer

Méthode pour un diagnostic de vulnérabilité du territoire

Faire une prospective socio-économique de son territoire

L’objectif ici est de projeter l’évolution du territoire à un horizon plus ou moins lointain : couramment, on parle de 2020/2030, 2050 et 2100. Le mieux étant d’envisager les trois horizons. Ce travail, difficile, nécessite de recourir à de l’expertise et ne doit pas conditionner le lancement de la démarche d’adaptation. Il viendra la nourrir au fur et à mesure de son avancée.

On complète donc le profil socio-économique réalisé précédemment par un bilan :

 

  • de tous les projets d’urbanisme (qui nécessairement rajouteront des enjeux sur le territoire) ;
  • des politiques à long terme dans les différents secteurs (eau, agriculture, milieux naturels, etc.) ;
  • si possible, des projections concernant la population (âge, solde migratoire, etc.) ;
  • des orientations économiques prises par le territoire (dépendance à une activité particulière dans les prochaines années).

 

Cette étape est celle qui présente le plus de difficultés techniques. Elle nécessite le recours à une expertise forte et à une prise en considération des tendances nationales. On peut s’affranchir de cette étape dans un premier temps. Le diagnostic pourra être ajusté au fur et à mesure que des travaux de projection seront lancés.